Performance et QVT : Une gageure me direz-vous ?

Publié le 18 juin 2019 par Emmanuelle Rami (Consultante RH chez BPI group)
Voir l’article sur Linkedin

 

Cette année la semaine de la QVT organisée par l’ANACT (Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail) https://semaineqvt.anact.fr est sous le thème de la Performance. Une gageure me direz-vous ? Et bien, si nous tordions le coup à certaines idées reçues, comme « performance et insertion sociale » ou bien « performance et handicap » ?

 Je vous propose d’aller à la rencontre de STD Pro [https://stdpro.fr/2019/decouvrez-notre-entreprise-en-video/], une Entreprise Adaptée que nous accompagnons.

Créée par Hervé et Nathalie Barreault, STD Pro est implantée depuis 10 ans dans les quartiers Nord de Marseille. Ses activités sont spécialisées dans le routage, la numérisation, la formation et la relation client. Au cœur de son projet d’entreprise : des personnes en situation de handicap qui ne peuvent, temporairement ou durablement, s’insérer dans l’entreprise ordinaire.

STD Pro c’est qui ?

Nathalie : « STD Pro, c’est une équipe de 6 personnes : Christophe, Marjorie, Vivianne, Kristine, Valérie, Agnès. Tous sont atteints d’une forme de handicap, plus ou moins sévère. Mais tous sont aujourd’hui autonomes et compétents sur leur poste de travail. Chacun a été formé, sur place, dès son arrivée. Tous sont polyvalents, même si, bien sûr, chacun préfère certaines tâches à d’autres ».

Hervé : C’est l’intérêt collectif et individuel de notre personnel handicapé qui détermine nos priorités stratégiques. Nous avons réellement à cœur que nos salariés puissent entreprendre un véritable parcours professionnel grâce à l’acquisition d’une expérience et surtout d’une qualification.

Au quotidien la QVT ça se traduit comment chez STD Pro ?

Hervé : « C’est dans notre ADN, veiller à l’amélioration continue de la QVT, c’est plus qu’une valeur, c’est une nécessité, un facteur clé de performance et de survie, simple question d’organisation ! On cherche toujours des aménagements quand un problème se présente (douleurs sur un poste de travail…). »

Nathalie : « Nous sommes sur un réajustement constant du travail réel et du travail prescrit. Sur ce point, la direction n’a même plus besoin d’intervenir, les salariés trouvent eux-mêmes les solutions sur ses aménagements. »

La QVT : un moyen, pas une fin ?

Nathalie : « Attention à ce qu’on entend par « QVT » ! Donner un cadre de vie agréable à ses salariés, ok ! Mais il ne s’agit pas pour autant de faire ce qu’on veut quand on veut. Chacun a des droits et des devoirs clairement identifiés. Même si nous sommes une petite entreprise, nous avons besoin d’une structuration similaire à celle d’un grand groupe. Une vraie QVT nécessite d’être rigoureux et structurés. »

Hervé : En fait nous agissons en continu sur différents axes. En ce qui concerne l’organisation du travail, nous sommes convaincus qu’elle doit être responsable et responsabilisante. C’est un facteur clé de l’engagement. Nos salariés se gèrent très bien. La charge de travail est très variable d’un jour à l’autre, et n’est pas connue à l’avance. Mais le travail est toujours fait et bien fait, même sans l’intervention de la direction. Quand les managers doivent s’absenter, un responsable est nommé. Pour autant, l’intervention hiérarchique est parfois nécessaire quand il y a besoin d’une régulation, un risque de posture « petit chef » de la part de l’un ou de l’autre, mais comme dans toutes les entreprises.

Nathalie : Ce type d’action favorise et développe la confiance, c’est un cercle vertueux. Nous leur faisons confiance et ils nous donnent raison de leur faire confiance. Et ça, c’est un critère de recrutement : le potentiel confiance ! D’ailleurs pour le recrutement, nous préférons recruter un savoir-être plutôt que des compétences. Nous regardons qui est la personne et son envie d’apprendre et de travailler, sa capacité d’adaptation et d’apprentissage d’une méthode de travail ».

Hervé : « Le recrutement est toujours accompagné et, nous avons mis en place un système basé sur la transmission. Embarquer les salariés dans un process de transmission des savoirs donne du sens et de la reconnaissance. Ce sont les salariés qui transmettent les méthodologies et les principes de fonctionnement aux nouveaux entrants. Pour transmettre, il faut maîtriser. Le fait pour les salariés de transmettre un savoir, des techniques, leur permet de s’affirmer, de se professionnaliser et de développer leurs compétences. C’est aujourd’hui la colonne vertébrale de l’Entreprise Adaptée avec comme objectif, l’accompagnement des mobilités professionnelles internes et externes des salariés.En ce sens, nous avons été retenus par la Direction du Travail pour expérimenter le CDD tremplin. Nous avons créé un partenariat avec Alta ETIC, (https://www.etic-groupe.com) avec à la clé 12 sorties positives au sein de leur centre d’appel à St Henri. Les personnes recrutées en CDI auront suivi une formation diplômante au cours des 24mois du CDD tremplin. En outre, grâce à ce dispositif, nous élargissons notre offre de service et développons ainsi les passerelles à la fois vers les mobilités professionnelles externes mais aussi en interne. Certains de nos salariés actuels vont pouvoir se former aux métiers de la relation client. Il est très important de pouvoir offrir des perspectives d’évolution. Notre volonté c’est de pourvoir faire partager notre expérience au sein du GIE B &P, groupement d’employeurs que je préside https://groupe-betp.com/, mais aussi, grâce à l’aide et à l’engagement d’Alta Etic, d’élargir et de partager nos pratiques au Club des centres de contact e la région PACA, C3 PACA » http://www.uprpaca.com.

Nathalie : « Quant à notre engagement en terme de Responsabilité Sociale et Environnementale, nous avons mis en place la RSE, grâce au dispositif CEDRE de la Région Sud qui nous a permis de formaliser et mesurer notre performance globale de notre politique RSE. ». (https://www.cresspaca.org/entreprendre/developper-une-entreprise/valoriser-ses-engagements/le-dispositif-cedre)

Les questions qui s’imposent à nous :

Et si STD Pro fête aujourd’hui ses 10 ans, et qu’elle est en pleine phase de développement, n’est-ce pas parce qu’elle a mis en place un système qui fait sens, en réponse à une nécessité de maintien de la performance ?

Et si ce cercle vertueux d’amélioration de la QVT était en plus alimenté par des engagements partenariaux réciproques ?

Et si l’Entreprise Adaptée était finalement le modèle idéal de l’amélioration continue de la QVT ?

Notre analyse :

L’amélioration continue des conditions de travail, l’ajustement et l’adaptation au poste, la santé au travail, la mise place d’une organisation et d’une planification du travail sont d’autant d’actions au quotidien que STD Pro a mis en place par « bon sens » et instinct de « survie » en matière de maintien de la performance. Le cercle vertueux des conditions d’amélioration de la QVT est en marche avec un élargissement aux partenariats et au partage de bonnes pratiques.

Toutes les actions misent en place au sein de STD Pro se retrouvent dans les 6 axes identifiés par l’ANACT (Agence Nationale des Conditions de Travail), 6 Thématiques qui font référence en termes d’amélioration de la QVT. https://www.anact.fr/la-charte-regionale-qualite-de-vie-au-travail-en-provence-alpes-cote-dazur-est-lancee-0

L’élargissement aux partenariats, la diffusion et le partage de bonnes pratiques viennent compléter le tableau.

Les réponses apportées par les témoignages de STD Pro et Alta Etic attestent que les actions concrètes en matière de QVT, sur la gestion de la charge de travail, l’organisation, le développement des compétences et des partenariats sont autant de leviers qui garantissent la performance individuelle et collective à l’échelle non seulement d’une entreprise mais aussi, au service du développement économique et de l’emploi d’un territoire.

Alors, vous pensez toujours que Performance et Handicap/Performance et Insertion sont des oxymores ?

 

Nous remercions toute l’équipe de STD Pro, Hervé et Nathalie Barreault, à Alta Etic, Bruneau Durieu Directeur des Opérations, Alain Guetta d’Alta Etic pour cette interview et leur engagement.

Déplacement de Jean-Marie MARX dans les Bouches-du-Rhône

Jean-Marie MARX, Haut-Commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi auprès de Muriel PÉNICAUD, Ministre du Travail, se rendra dans les Bouches-du-Rhône, mardi 11 juin 2019.

Il visitera les locaux de l’association Pilotine, structure d’insertion par l’activité économique qui intègre des personnes éloignées de l’emploi par l’organisation de chantiers de mise en situation professionnelle.

Le Haut-Commissaire se rendra ensuite dans les locaux de STD Pro, entreprise adaptée spécialisée dans la numérisation et le routage de documents, dont 85 % de ses salariés sont en situation de handicap.

Puis Jean-Marie MARX rencontrera Synergie Family, acteur du projet « Right to Repair (RtR) », lauréat de l’appel à projets 100% Inclusion du Plan d’investissement dans les compétences. Porté par l’Institut Catholique de Lille, le projet « Right to Repair (RtR) », accompagne les personnes les plus éloignées de l’emploi (chômeurs de longue durée, personnes en situation de handicap…) afin de leur permettre une meilleure insertion dans le marché du travail.

Enfin, Jean-Marie MARX et Florence POIVEY, personnalité qualifiée, assisteront à la signature du premier club d’entreprises inclusives dans le département des Bouches-du-Rhône.
Ces entreprises signataires joueront un rôle majeur dans la cohésion sociale du territoire à travers leurs engagements volontaires en faveur de l’inclusion dans l’emploi.

Déroulé prévisionnel

09h30 Visite de l’atelier chantier d’insertion Pilotine
175 Plage de l’Estaque, 13016 Marseille

10h30 Visite de l’entreprise adaptée STD PRO, spécialisée dans la numérisation et le routage de document
5 Boulevard de Sévigné 13015 Marseille

14h30 Visite de Synergie Family, lauréat de l’appel à projets 100% inclusion du Plan d’investissement dans les compétences.
Centre social Romain Rolland 211 Boulevard Romain Rolland, 13010 Marseille

18h00 Présentation du club « Les Bouches-du-Rhône, une chance : les entreprises s’engagent »
Préfecture des Bouches-du-Rhône – Boulevard Paul Peytral, 13006 Marseille

  • Intervention de Jean-Marie MARX, Haut-Commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi,
  • Intervention de Florence POIVEY, Personnalité qualifiée missionnée par Muriel PÉNICAUD, Ministre du Travail,
  • Témoignages d’entreprises sur des engagements concrets du territoire (apprentissage, alternance, emplois francs…)
  • Signature d’une charte d’engagement par Juliette TRIGNAT, secrétaire générale de la préfecture

Source : www.travail-emploi.gouv 

Crédit photo : © SFIO CRACHO – Fotolia.com

Le CDD Tremplin : c’est parti !

STD Pro, accompagné par la DIRECCTE et BPI Groupe, expérimente le CDD Tremplin pour s’attaquer au chômage des personnes en situation de Handicap !

Lors de notre rencontre avec Sophie Cluzel le 20 novembre 2018, nous avions abordé le sujet de ces emplois accompagnés et vous avions alors informé que nous en reparlerions plus en détail. Voici donc plus de précisions concernant cette expérimentation !

Le CDD Tremplin, qu’est-ce que c’est ?

Prévu par l’article 78 de la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », le « CDD tremplin » est un CDD conclu avec une personne, volontaire, en situation de handicap. Ce CDD doit lui permettre d’acquérir une expérience professionnelle afin de faciliter sa transition professionnelle vers les autres employeurs privés ou publics.

Il s’agit actuellement d’une expérimentation qui permet aux entreprises adaptées habilitées d’embaucher des personnes volontaires et en situation de handicap (sans emploi ou qui courent le risque de perdre leur emploi en raison de leur handicap) dans le cadre d’un contrat à durée déterminée spécifique dit « tremplin » d’une durée maximum de vingt-quatre mois (hors cas de dérogation).

La société STD PRO a donc été retenue pour expérimenter ce nouveau type de contrat !

Source : www.travail-emploi.gouv 

 

Le contexte : de nouveaux services proposés par STD Pro

STD Pro développe sa palette d’activités avec la création d’une plateforme de Centre d’Appels orientée Relation Client.

La mise en place de cette nouvelle activité entraine un changement d’échelle économique et va s’accompagner d’un déménagement, d’ici Juillet 2019, dans de nouveaux locaux plus spacieux et plus adaptés à la nouvelle offre de services.

De nouvelles compétences étant nécessaires, STD Pro va également devoir recruter du personnel et a donc déjà initié :

  • Des partenariats resserrés sur le territoire avec le SPE.
  • Des partenariats avec ETIC Conseil et Alta ETIC, filiales du Groupe ETIC, employeur majeur du territoire dont les activités de centre d’appels, notamment, sont reconnues au niveau local et national…

 

Objectifs :

  • Recruter, sur 2 ans, 12 personnes en recherche d’emploi RQTH et/ou de plus de 50 ans éloignées de l’emploi.
  • Proposer des parcours professionnels inclusifs (diplômant en amont et professionnalisant pendant la durée du CDD tremplin) pour les personnes recrutées en CDD Tremplin. Ces parcours professionnels ont pour but de favoriser la réalisation de projets professionnels et de préparer à un emploi en lien avec les métiers de téléconseiller.
  • Proposer des emplois en CDI à l’issue du CDD tremplin au sein d’entreprises publiques ou privées du territoire des arrondissements de Marseille.
  • Assurer le suivi des intégrations au sein des entreprises accueillantes, de façon à sécuriser les passerelles et consolider les parcours.

 

Enjeux :

Le sourcing des personnes dans le parcours est stratégique et crucial.

L’enjeu est de taille : en région PACA, l’attractivité sur le métier de téléconseiller/téléopérateur est moindre compte tenu de certaines pratiques et d’un déficit d’image, alors que le métier a été diagnostiqué en tension par l’ORM.

Au-delà des éventuelles adaptations au poste, l’enjeu est de réussir l’intégration dans l’entreprise classique. Cette dernière passe par la formation des encadrants de l’entreprise accueillante au management selon les pratiques vertueuses des entreprises adaptées (pratiques notamment des entreprises libérées, management des compétences).

 

 

Crédit photo : jigsawstocker / Freepik 

STD PRO reçoit le Club CEDRE

STD PRO a reçu le Club CEDRE* (Section Aix Marseille Métropole) dans ses locaux pour un moment d’échanges d’expériences, et de prise de recul partagée.

Cette réunion, dont le thème central était « Management : entre contrôle et confiance… où placer la limite ? » était animée par Hugues BONNETAIN, coach en accompagnement des organisations et fondateur de la société Magellan (www.magellan.global).

 

MANAGEMENT : ENTRE CONTRÔLE ET CONFIANCE... OÙ PLACER LA LIMITE ?

Alors que les anciens modèles de management sont fondés principalement sur le contrôle (des hommes, des process, des résultats…), depuis quelques années, de nouveaux modèles et expérimentations émergent, mettant davantage l’accent sur la confiance.

Les organisations s’en trouvent bouleversées, avec par exemple la disparition du management intermédiaire, et les relations sont réinventées, sur une base d’échanges de pair à pair, plutôt que de surplomb hiérarchique.

Les nouvelles générations adoreraient, les anciennes adhéreraient… diversement !

Entre ceux qui innovent fortement et ceux qui résistent à ce qu’ils dénoncent comme étant un effet de mode, toutes les nuances existent.

Et vous, où en êtes-vous dans vos entreprises ? Quelle place donnez-vous à la confiance ? Avec quels résultats ? Que gardez-vous sous contrôle ?

C’est autour de ces thématiques que nous avons donc échangé lors de cette réunion fort instructive.

Merci à tous pour votre participation et votre implication !

 

* Le Club CEDRE regroupe en Région PACA des entrepreneurs de croissance engagés dans la RSE. Lauréats de l’aide régionale CEDRE et entrepreneurs parrains s’y retrouvent pour réfléchir, échanger des bonnes pratiques et s’entraider dans une démarche de solidarité entrepreneuriale. Implanté dans tous les départements de la région PACA, le Club CEDRE regroupe une centaine d’entreprises, de tous secteurs d’activité. Plusieurs formes d’entreprises y sont représentées : SAS, SA, SARL mais aussi SCOP, SCIC, associations…

Les entrepreneurs CEDRE sont intimement convaincus que leurs entreprises ont des réponses (dans le sens de « sont responsables ») dans le domaine économique, mais aussi sur des enjeux sociétaux et environnementaux.

https://www.linkedin.com/company/club-cedre/about/

Crédit photo : nensuria – Freepik

 

Découvrez notre entreprise en vidéo !

STD Pro est une entreprise adaptée qui met à votre disposition 3 expertises majeures :

  • La dématérialisation et le routage de documents [STD PRO]
  • Le transfert de savoir et d’expérience [TSE PRO]
  • Le centre de formation [NUMERYS PRO]

En tant qu’entreprise adaptée, nous plaçons au cœur de notre projet d’entreprise des personnes handicapées qui ne peuvent, temporairement ou durablement, s’insérer dans l’entreprise ordinaire.

En choisissant STD Pro, vous serez acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire, tout en travaillant avec des professionnels motivés et experts dans leurs domaines.

 

Visualisez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus sur notre entreprise, découvrir nos expertises, nos salariés, nos engagements ou encore les services que nous proposons !

Et si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à parcourir notre site internet ou contactez-nous !

 

Rencontre avec Sophie CLUZEL

Mardi 20 novembre 2018, Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées s’est rendue dans les locaux de l’entreprise adaptée B&P Environnement pour échanger avec les dirigeants du GIE Groupe B&P.

Hervé Barreault :

Merci Madame la ministre pour votre disponibilité et votre écoute…

Juste quelques mots pour vous faire un retour sur cette journée exceptionnelle à plus d’un titre !!!

Tout d’abord merci à Michelle et Richard de B&P environnement pour leur accueil et l’organisation parfaite…

Les échanges avec Mme la ministre ont été sans « langue de bois » et plutôt constructifs (on reparlera des « emplois accompagnés » abordés lors de ces échanges).

STD Pro - Rencontre avec Sophie Cluzel

Opérateur(trice) de production

Nous recherchons actuellement un(e) Opérateur(trice) de production / numérisation.

Nature des missions confiées :

L’opérateur(trice) de production a pour mission de réaliser le processus nécessaire à la dématérialisation des dossiers papier.

Description des tâches :

  • Réception des flux physiques
  • Tri et préparation à la numérisation (dépollution, retrait de trombones, agrafes et autres attaches, mise en lot, etc.)
  • Numérisation
  • Conditionnement pour archivage

Qualification :

Accessible sans diplôme
La maîtrise de l’outil informatique peut être requise

Qualités requises :

  • Rigueur
  • Méthode
  • Réactivité
  • Capacité à se conformer aux objectifs de production

 

 

POSTULER

Si vous êtes intéressé(e) par cette annonce, merci d’envoyer votre CV et lettre de motivation avec la référence OPROD-11-2018 à l’adresse : nbarreault@stdpro.fr

Quand économie et social vont de pair

ARTICLE PARU DANS LA PROVENCE LE 21 JUIN 2018

 

Ils l’avaient promis, ils l’ont en partie mis en œuvre.

Le projet à rayonnement national French Impact, lancé depuis le 18 Janvier dernier par le ministre Nicolas Hulot et Christophe Itier, haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale, était symbolisé hier par la venue de ce dernier à Marseille, à l’occasion du French Impact Tour sillonnant plusieurs régions.

Aux prémices de cette démarche, l’idée était de valoriser les entreprises locales contribuant à diverses innovations sociales, lesquelles pourraient devenir, à terme des solutions nationales.

Lancé en Mars, un appel à projet permettait de sélectionner sur 500 entreprises candidates, 22 projets dits « pionniers » dont deux Marseillais : Yes We Camp, créateurs d’espaces communs temporaires dans les villes et Acta Vista, participant à la rénovation du patrimoine historique comme levier du retour à l’emploi.

D’autres structures de la région ayant été parties prenantes lors de cet appel se joignaient hier à la table ronde organisée au sein du fort Saint Nicolas (7e) dont Hervé Barreault, directeur du groupe B&P, groupement d’intérêt économique (GIE) d’entreprises adaptées.

« Les entreprises adaptées ont pour vocation de faire travailler 80% de salariés handicapés. En participant à l’appel à projets, nous voulions nous confronter à la concurrence. Ce sont des entreprises bien plus importantes que la nôtre mais nous comptions montrer que nous avions nous aussi une réelle démarche sociale à notre niveau en travaillant en coopération avec diverses agences. »

La mission de créer un dynamisme d’intérêt général se traduit à travers l’initiative French Impact par l’accélérateur, nouvel outil tendant à encourager les innovations sur les différents territoires français selon trois thématiques directrices :

  • celle du territoire et de la labellisation des écosystèmes locaux,
  • le rôle de facilitateur de L’État grâce à ses fonds d’amorçage aux jeunes entreprises
  • et l’accompagnement des projets « pionniers ».

« Grâce à ce dispositif, nous souhaitons passer d’une économie « classique » à une économie tournée vers ces défis innovants, annonce clairement Christophe Itier. Le but est de favoriser la pollinisation économique sociale et solidaire selon une stratégie d’alliances. Nous allons percuter les politiques locales et les faire à terme, évoluer. »

L. D.

STD PRO - Article La Provence - French Impact - journal

Interview : Salon du Handicap

Une journée de rencontres, d’échanges… et de nouveaux partenariats.

Le Groupe B&P au salon du Handicap

Le Groupe B&P sera présent au Salon du Handicap le 28 mai prochain.

Une journée complète d’échanges, de rencontres et de formation au Salon Handicap, Emploi & Achats Responsables !

3 500 visiteurs professionnels attendus, 500 experts mobilisés, 150 entreprises adaptées et ESAT, 60 conférences et ateliers de formation…

Rendez-vous le 28 mai 2018 au Palais des Congrès de Paris !